Guitbass, le guide pour les nuls

Dans l’épisode précédent :

Votre serviteur et moi-même (?) nous vous avions expliqué comment transformer votre six cordes en basitar (deux cordes). J’ai pu faire mon fanboy en ayant eu une super réponse de la part de Chris Ballew concernant mes questions à propos de la justesse de l’instrument. Et normalement, vous savez comment faire maintenant.

J’ai également eu des légers soucis de branchements, il a fallu que je l’amène à réparer à Broc N Roll, mon magasin favori en matière d’instruments. Ce genre de réparation coûte 25€, pour information.

Passons du coup à la suite. Comment donc qu’on fait une guitbass, et c’est quoi l’intérêt ?

Répondons à la deuxième d’abord. En jouant sur seulement 3 cordes, vous vous concentrez sur des power chords, en barré, puisque vous vous accordez là en drop C#; soit C#, G# et C#. Il faudra se décaler d’une corde seulement, pour avoir l’attaque pas trop loin, et éviter de torsader le manche. Donc vous mettez une de 0.58 sur le A, une de 0.46 sur le D et une de 0.36 sur le G. Et vous accordez le tout en drop C#.

img_20160915_172456

La chance que j’ai eue, c’est de trouver une Lâg Jet en très bon état pour 50€. Du coup, ce fut presque un déchirement de la modifier, le son étant vraiment très bon, la guitare réactive, et avec un PUTAIN DE SUSTAIN DE MALAAAADE.

img_20160915_172509

[En même temps, avec un dos comme ça…]

img_20160915_173500

[Le matos nécessaire une fois de plus : un accordeur, vos cordes (j’ai du 0.59, ils n’avaient plus de 0.58), une pince coupante/serrante, un tournevis]

Voici des plans serrés pour que vous voyiez bien ce qui a été fait :

img_20160915_185715

[Notez le tendeur des cordes 5 et 6 que j’ai enlevé, en plus des mécaniques]

img_20160915_185727

[Avec le serrage, tout se remet en place progressivement, mais on peut remarquer un petit twist sur les pontets, en plus de la hauteur de corde du C# grave qui est plus haute. Un coup de clé Allen spéciale guitare et le creusement du sillet feront le boulot]

Donc il faudra ici aussi virer toutes les cordes, les pontets inutiles et les mécaniques superflues (seul bémol sur ce modèle de guitare, d’ailleurs, les mécaniques sont super proches, on se pince souvent les doigts).

Du coup, on a de nouveau un instrument simple d’abord, où les notions de majeur et de mineur sautent.

Tu prends ta gratte, tu enfiles la sangle, tu fais du barré.

img-20160915-wa0002

Ayé, tu peux rocker.

Publicités

Une réflexion sur “Guitbass, le guide pour les nuls

  1. Pingback: Transformer sa guitare en basitar | No sugar !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s